Volumes négociés en janvier 2019

Volumes négociés en janvier 2019

PEGAS Spot TTF établit un nouveau record de volume mensuel en février

Paris, 5 mars 2019 - La plateforme paneuropéenne de négociation du gaz PEGAS, opérée par Powernext, établit un nouveau record de volume mensuel sur son marché TTF spot en février avec 47,97 TWh effaçant ainsi le record précédent de 46,53 TWh de janvier. Le volume total négocié en février s’élève à 182,5 TWh , dont 120,8 TWh sur le segment spot et 61,8 GWh sur le segment futures, ce qui représente une augmentation de 4% par rapport à l’année dernière (février 2018 : 174,9 TWh).

Marchés spot

Les volumes négociés sur les marchés spot en février ont atteint 120,8 TWh , soit une hausse de 7% par rapport à l’année dernière (112,4 TWh en février 2018). Avec son nouveau record de 47,97 TWh), le marché néerlandais TTF a observé une augmentation de 54% en février comparée à l’année précédente (février 2018 : 31,2 TWh). Les zones de livraison allemandes NCG et Gaspool ont enregistré un volume de 40,1 TWh, soit une baisse de 13% (février 2018 : 46,2 TWh). Les produits gaz à haute et basse qualités calorifiques allemands ont atteint 10,8 TWh. En France, le PEG a enregistré un volume de 11,6 TWh (février 2018 : 17,2 TWh). Avec 9,5 TWh, le marché autrichien CEGH VTP a amélioré son volume de 28% par rapport à février 2018 (7,4 TWh). Les marchés belges ZTP et ZEE ont traité 7,1 TWh, ce qui représente une hausse de 27% (février 2018 : 5,5 TWh). La zone de livraison danoise ETF a enregistré 2,5 TWh, soit une baisse de 9% (février 2018 : 2,7 TWh). Enfin, le marché tchèque CZ VTP a traité un volume de 410,7 GWh, soit une hausse de 39% par rapport à février 2018 (294,0 GWh).

Le volume des transactions sur les produits spreads s’est élevé à 7,4 TWh et les produits locationnels et horaires en Allemagne et en France ont totalisé 1,5 TWh.

Marchés dérivés

Les volumes négociés sur les marchés derivatives en février ont atteint 61,8 TWh (février 2018 : 62,5 TWh). Le marché TTF a enregistré un volume de 47,8 TWh (février 2018 : 50,95 TWh). Les zones de livraison NCG et GASPOOL ont traité 5,1 TWh, ce qui représente une hausse de 21% par rapport à l’année dernière (février 2018 : 4,2 TWh). La zone CEGH VTP a négocié 3,7 TWh, soit une amélioration de 27% (février 2018 : 2,9 TWh). La zone PEG a a atteint 2,3 TWh, soit 11% de plus que février 2018 (2,1 TWh). Le marché italien PSV a enregistré 1,7 TWh (février 2018 : 2,1 TWh). Avec 474,9 GWh, le marché CZ VTP a traité plus du double de son volume de l’année précédente (février 2018 : 217,1 GWh).

Le volume des contrats spreads géographiques s’est élevé à 3,0 TWh et les transactions sur les produits spreads temporels ont atteint 5,9 TWh. Enfin, 10,1 TWh ont été traités sur les plateformes de gré à gré de PEGAS.

Des détails complémentaires sur les volumes négociés sont disponibles dans le rapport mensuel joint .


PEGAS est la plateforme de négociation centrale de gaz du groupe EEX, opérée par Powernext. PEGAS propose à ses membres l’accès à tous ses produits sur une plateforme unique et leur permet de traiter des contrats de gaz naturel dans les zones de livraison allemande, autrichienne, belge, danoise, française, italienne, néerlandaise, tchèque et UK. La gamme des produits de PEGAS couvre des contrats spot et futures sur les principaux hubs gaziers européens, ainsi que des spreads géographiques et temporels, et des produits Options sur la zone TTF. Cette structure permet une meilleure harmonisation des marchés et forme le marché pan-européen préféré de gaz naturel. Pour plus d’information : www.powernext.com/pegas-trading